Oraison funèbre de l'Oasis de Sahelle ;-)
1995-2008

 

La page personnelle de Josée Douaire
n'est plus


J'ai tant vu dans les premiers temps d'Internet...
À un moment où j'étais seule ou presque, entourée de milliers de conscience éveillées
En ce temps, Internet était un vecteur de liberté et d'échange outre-soi, outre-région...
Personne ne connaissait personne, maintenant, tout le monde connaît tout le monde
Beaucoup l'utilisent maintenant pour maintenir des liens existants ou
en créer de nouveaux dans le monde réel, où est l'usage de mon temps?
Où sont les échanges pour les échanges?

Il y avait tant de beauté, d'esprits libres, de marginalité, de profondeur et de philosophie alors...
Tout cela est maintenant dilué dans la vacuité des échanges il me semble...
 

Sous une forme ou l'autre l'Oasis de Sahelle existe encore...mais, plus ici!
Vous la trouverez au détour d'un blog anonyme, sur un forum de discussion,
à travers des traces électroniques d'un autre site en lien avec l'actuel.

Tout ce qui se mesure finit,
et tout ce qui est né pour finir n'est pas tout à fait sorti du néant,
où il est sitôt replongé...

[Jacques-Bénigne Bossuet]

 

1